Les égyptiens ont-ils déplacé les blocs des pyramides sur du sable mouillé ?

La pyramide de Khéops. Crédit: Mgiganteus1/WikiCommons
La pyramide de Khéops. Crédit: Mgiganteus1/WikiCommons

Quelques scientifiques de la fondation FOM et de l’Université d’Amsterdam ont découverts que les égyptiens de l’antiquité ont utilisé une astuce intelligente pour transporter les lourds blocs pour construire les pyramides avec des traîneaux qu’ils posaient sur du sable mouillé.

 

En utilisant la bonne quantité d’eau on réussit à réduire de moitié le nombre de personnes qui tirait les traîneaux.

 

Les blocs de la pyramide de Khéops (photo ci-dessus) pesaient en moyenne 1.5 tonnes chacun. Alors que les blocs de granit utilisés pour le toit des chambres sépulcrales arrivaient à 80 tonnes.

 

Les chercheurs ont réalisés un modèle réduit en laboratoire du traîneau égyptien posé sur un plateau de sable. De ces études, il a été déterminé qu'avec du sable sec, quand on tire un traîneau dessus, il s’accumule une grande quantité de sable devant le traîneau même, empêchant le mouvement. Mais si le sable est suffisamment mouillé, cela n’arrive pas et donc il se tire avec moins d’effort.

 

Le fait que les égyptiens aient été au courant de cette astuce est conforté aussi à partir d’une fameuse peinture murale (photo ci-dessous) qui montre précisément  une statue colossale tirée avec des traîneaux par des centaines d’hommes, et devant le traîneau il y a un homme avec un pichet d’eau qui mouille le sable.

Mur peint de la tombe de Djéhoutyhotep. Credit: Al-Ahram Weekly/Fundamental Research on Matter (FOM)
Mur peint de la tombe de Djéhoutyhotep. Credit: Al-Ahram Weekly/Fundamental Research on Matter (FOM)

Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires : 0