L'empereur romain Claude comme Pharaon Egyptien

La scène découverte sur le Temple d'Isis. Photo : Marleen De Meyer / Dessin : Troy Sagrillo
La scène découverte sur le Temple d'Isis. Photo : Marleen De Meyer / Dessin : Troy Sagrillo

Les archéologues ont découverts une vieille inscription sur le mur d’un temple égyptien qui représente l’empereur romain Claude habillé en Pharaon, avec une couronne élaborée.

Dans l’inscription, Claude, empereur de 41 à 54 après J.-C., érige un poteau avec un croissant de lune au sommet. Huit hommes, chacun vêtus avec deux plumes, grimpants sur les poteaux de soutien avec les jambes suspendues dans le vide.


Les hiéroglyphes appelaient Claude le « fils de Ra, Seigneur de la Couronne » et « Roi de la Haute et de la Basse Egypte, Seigneur des Deux Terres ». Les hiéroglyphes expliquaient qu’il soulevait la « tringle à rideaux » (ou la chapelle de culte) de Min (divinité égyptienne de la fécondité et de la fertilité) et note la date d’un rituel qui eut lieu vers l’été.

 

Il aurait eu lieu aussi sans la présence de Claude, qui n’a jamais visité l’Egypte. Une chapelle pour le culte est un lieu de vénération et une tente pourrait aussi être utilisée dans ce but. La couronne élaborée sur Claude est composée de trois plantes de joncs sur les cornes d’un bélier, avec trois faucons dessus. Trois disques solaires représentants le Soleil (un pour chaque plante) sont représentés face aux joncs.

 

Les dirigeants égyptiens sont montrés avec des couronnes semblables relativement tard dans l’histoire égyptienne, surtout depuis 332 av. J.-C, et ont été portés seulement en Egypte. L’empereur romain a conquis l’Egypte en l’an 30 av. J.-C, et même si les empereurs romains n’étaient pas égyptiens, ils étaient quand même représentés comme pharaons.

 

Sur l’inscription, le dieu Min est montré portant sa couronne et il a un pénis en érection – Min était aussi le dieu de la fertilité. Les hiéroglyphes décrivaient Min comme « celui qui formait les cavaliers pour la bataille, la peur de lui est dans les Deux Terres ».

Min dit à Claude : « Je t’offre les terres étrangères méridionales », qui selon les chercheurs pourraient être les déserts autour du Nil, où se trouverait des minéraux à extraire.

 

La scène a été découverte sur le mur extérieur occidental du Temple d’Isis à Shanhur (au nord de Louxor). Il s’agit d’un temple égyptien construit et décoré durant l’occupation romaine sous Auguste (de 30 av. J.-C jusqu’à 14 ap. J.-C) jusqu’à Trajan (de 98 à 117 ap. J.-C). 

La scène était découverte pour la première fois durant les fouilles de l’an 2000 et enregistrée complètement en 2010.

Le Temple d’origine avait 36 scènes sur chacun des murs extérieurs Est et Ouest, et cette nouvelle scène, protégée depuis des millénaires par une couche de terre, est une des mieux conservées.

 

L’étude a été publiée dans la revue « Zeitschrift Für ägyptische Sprache und Altertumskunde » (Revue pour la connaissance de l’antiquité et de la langue égyptienne) de Martina Minas-Nerpel (Université de Swansea – Royaume-Uni) et de Marleen De Meyer (Université catholique néerlandophone de Louvain – Belgique). Les dessins sont le travail de Troy Sagrillo (Université de Swansea).

 

Bien que Cléopâtre soit souvent appelée « dernier pharaon d’Egypte », les prêtres égyptiens représentaient les empereurs romains comme pharaons jusqu’au IVe siècle après J.-C. Les empereurs romains permettaient, et encourageaient aussi, ces représentations dans le but d’apporter de la stabilité en Egypte.

 

« Aussi, nous savons que Claude, comme la majeure partie des empereurs romains, n’a jamais visité l’Egypte, son commandement sur le Nil et sur les régions désertiques était légitimé à travers le culte », écrivent Minas-Nerpel et De Meyer.

 

« En décorant l’extérieur du temple avec ce rituel, Claude avait en théorie reçu les caractéristiques de Min et donc son habilité à gouverner l’Egypte. »

Des scènes montraient l’élévation d’un poteau pour le dieu Min remontant jusqu’à 4300 ans. Cette tradition continua donc jusqu’aux romains.

 

Une autre scène du temple de Shanhur représente Claude en train de tendre une offrande rituelle de laitue à Min, symbole de la continuelle fertilité de l’Egypte. Entre les deux, c’est le dieu Horus (montré en enfant).

 

«Prends la laitue pour l’unir à ton corps (ou phallus)» dit Claude à Min dans les hiéroglyphes. A un moment, Claude dit « Quelqu’un est effrayé si il te regarde dans les yeux ». Les deux scènes évoquent la fertilité et le pouvoir de la victoire, toutes les deux d’une certaine importance pour légitimer la domination d’un empereur romain absent qui voulait contrôler l’Egypte.

 

Source : Antikitera.net – L’imperatore romano Claudio come faraone egizio


Traduit et publié par Marion Juglin

 

Partager cet article

Suivez Archeow sur 



Écrire commentaire

Commentaires : 0