Les deux statues colossales d’Amenhotep III reconstituées

Les colosses de Memnon (Photo : Alamy)
Les colosses de Memnon (Photo : Alamy)

Dans le temple funéraire d’Amenhotep III, à Louxor en Egypte, les archéologues ont révélé deux statues colossales du Pharaon. Son règne (1388-1351 av. J.-C environ) a été marqué par une période de paix et de prospérité dans la civilisation égyptienne.

 

« Jusqu’içi, le monde connaissait les deux Colosses de Memnon, mais à partir d’aujourd’hui il connaîtra les quatre Colosses d’Amenhotep III », déclare l’archéologue germano-arménienne Hourig Sourouzian, à la tête du projet de conservation du temple.

 

Les deux statues, en quartzite rouge, ont subi de graves dommages au cours des siècles. Sourouzian dit : « Les statues sont restées en morceaux pendant des siècles dans les champs, endommagés par les forces destructrices de la nature comme des tremblements de terre, les eaux d’irrigation, sel, usurpations et vandalisme ».

 

Une des deux nouvelles statues – son poids est d’environ 250 tonnes – représente encore le Pharaon assis, avec les mains sur les genoux. Elle est haute de 11.5 mètres, avec une base de 1.5 mètres et large de 3.6 mètres. Les archéologues disent qu’avec la double couronne (aujourd’hui manquante) la statue d’origine devait atteindre une hauteur de 13.5 mètres et devait peser 450 tonnes. La statue a été relevée en 2012.

 

A côté de sa jambe droite se trouve une statue complète de Tiyi, la femme d’Amenhotep III.  Il manque par contre la statue de la reine mère Mutemwya, à l’origine à côté de sa jambe gauche. Le trône est décoré de chaque côté avec des scènes de l’époque, parmi lesquelles l’unification de la Haute et de la Basse Egypte.

 

La deuxième statue montre Amenhotep III à pieds, et se trouvait à l’entrée nord du temple. Les archéologues ont aussi montré diverses pierres anciennes qui faisaient partie de l’autre statue de l’antique roi et de ses parents, parmi lesquelles une tête en albâtre bien conservée d’une autre statue d’Amenhotep III.

AFP, Getty Images
AFP, Getty Images

« Ce morceau est exceptionnel, il est rare parce qu’il n’y a pas beaucoup de statue en albâtre dans le monde », dit Sourouzian. Près de la tête se trouvait ensuite une statue de la princesse Iset, la fille d’Amenhotep III.

Statue d’Iset, fille d’Amenhotep III. Photo : Louxor Times
Statue d’Iset, fille d’Amenhotep III. Photo : Louxor Times

Traduit et publié par Marion Juglin

 

Partager cet article

Suivez Archeow sur 



Écrire commentaire

Commentaires : 0