« Satricum », fouilles et pièces archéologiques de presque un millénaire en exposition

Le temple dédié à la déesse de l’Aurore, Mater Matuta
Le temple dédié à la déesse de l’Aurore, Mater Matuta

Dix ans de recherches et de fouilles (2003-2013) pour mettre au jour la « Via Sacra » ou « Rue Sacrée » (remontant à la fin du VIe siècle avant notre ère), accès de l’ancienne ville de Satricum (au sud de Rome) vers la mer, où se trouve sur l’Acropole le temple dédié à la déesse de l’Aurore Mater Matuta.

Et pour mettre au jour les grands bâtiments adjacents, tombes attribuables à la population historique des Volsques et, même, une tombe d’une étonnante richesse matérielle qui a appartenu à une enfant d’origine latine datée du VIIe siècle avant notre ère.

Du 11 juin prochain, et jusqu’au 11 janvier 2015, il sera possible de voir toutes les pièces les plus importantes retrouvées dans l’exposition « Satricum » près de la Vieille Fonderie de la ville de Le Ferriere (province de Latina, route Nettunense 101).

Les restes de la Rue Sacrée se trouvent sous les vignobles de Casale del Giglio, qui a soutenu toutes ces années les fouilles en donnant, ensuite, une contribution considérable à l’extraction de parties de la ville pré-romaine qu’on pensait perdue.

Le « Projet archéologique de Satricum », commencé depuis plus de trente-cinq ans, en collaboration avec la Surintendance pour les Biens archéologiques du Latium (ou Lazio), avec les Communes de Aprilia, Latina et Nettuno et avec l’Université d’Amsterdam sous la direction du professeure Marijke Gnade, a mis au jour d’importants témoignages de l’époque.

Carte de la région du Latium
Carte de la région du Latium

Parmi les morceaux retrouvés il y a aussi un verre en céramique utilisé pour le vin remontant au Ve siècle avant notre ère, qui fait penser à une culture œnicole liée à ces terres depuis des temps plus anciens.

 

Les visiteurs de l’exposition pourront admirer un large panoramique des différents aspects de l’installation, du début du IXe siècle avant notre ère à l’époque romaine, couvrant une période de presque un millénaire.

D’autres objets proviennent aussi du petit lac de Monseigneur (localité Campoverde), non loin de l’ancienne Satricum.

 

Source : Adnkronos.com – « Satricum », scavi e reperti archeologici di quasi un millennio in mostra


Traduit et publié par Marion Juglin

 

Partager cet article

Suivez Archeow sur 



Écrire commentaire

Commentaires : 0