Découverte d’une mosaïque romaine à Porto Torres en Sardaigne

Photo : La Nuova Sardegna
Photo : La Nuova Sardegna

Sa découverte était en partie attendue, au moins souhaitée, mais quand les tesselles colorées de son dessin ont commencé à émerger, une fois libérées de la terre et des fragments de céramiques, la stupeur a été grande.

 

Turris Libisonis Colonia Iulia, la « Pompéi Sarde », offre une nouvelle mosaïque fantastique dans la zone des Thermes Maetzke, à la limite avec le terrain privé compris entre la rue des Thermes et la rue Petronia, dans laquelle en 2006 surgit une mosaïque avec une inscription unique, et en 2009 les statues d’Hercule et des empereurs, en plus des colonnes, des chapiteaux et des restes d’une structure publique monumentale.

Photo : La Nuova Sardegna
Photo : La Nuova Sardegna

La mosaïque polychrome a émergé dans la pièce qui se situe sous le mur de limite (du terrain), au cours des travaux menés avant les ouvriers spécialisés de l’entreprise Luciano Sini Archeologia e Restauri coordonnés par l’archéologue Vincenzo Di Giovanni de l’Université d’Etat de Naples « Frérédic II », sous la direction scientifique de la responsable de la Surintendance pour Porto Torres Gabriella Gasperetti.

« Le sol présente une décoration florale et, en dessous, une représentation de ce qui pourrait presque ressembler à un édifice avec des pilastres – explique l’archéologue Vincenzo Di Giovanni. De plus, il y a un motif à tresse rouge et noir, considéré comme le nœud de Salomon, très répandu à Turris. Enfin, il y a une tresse d’une décoration, peut-être phytomorphe ou représentant un Pelta, en rouge-amarante. »

A côté de la mosaïque, malheureusement lacunaire et datable du IIe siècle, de petites briques colorées couvrent ce qui pourrait être un petit canal relié à une structure dont on ne sait pas grand-chose, pouvant, de manière hypothétique, être aussi une fontaine.

Photo : La Nuova Sardegna
Photo : La Nuova Sardegna

Dans la pièce, par ailleurs, dans un coin à surgit un gradin extérieur en briques et tuiles très similaire à celles découvertes dans la pièce limitrophe. Parmi les découvertes de ces journées à inclure, il y a aussi le fragment d’une grosse inscription d’une interprétation difficile.

Dans les prochains jours l’équipe de restaurateurs spécialisés du Centre de conservation et de restauration des biens culturels de Li Punti se mettra au travail, et elle devra intervenir avec l’habituelle expertise sur les sols en mosaïque et sur les fresques délicates retrouvées dans la pièce contiguë.

Cette découverte ultérieure confirme l’étroite connexion entre cette partie des Thermes Maetzke et la zone privée voisine, qui devrait être nettoyée des mauvaises herbes qui menacent les monuments.

Source : Ilfattostorico.com – Scoperto mosaico romano a Porto Torres


Traduit et publié par Marion Juglin

 

Partager cet article

Suivez Archeow sur 



Écrire commentaire

Commentaires : 0