Un oeuf de parasite fossile retrouvé, premier exemple d’épidémie causée par l’homme

Fouille archéologique
Fouille archéologique

La découverte d’un œuf de parasite qui cause la bilharziose ou schistosomiase, une maladie répandue encore aujourd’hui, dans une tombe en Syrie remontant à environ 6000 ans pourrait être le premier exemple de diffusion d’une maladie à cause de l’homme.

 

C’est ce qu’affirme une étude publiée dans le « Lancet Infectious Diseases ».

 

La découverte a été faite par une équipe d’archéologues et de biologistes de l’Université de Cambridge, du Cyprus Institute et par la Chicago University dans une tombe à Tell Zeidan, dans le nord du pays.

 

L’échantillon qui contient le parasite a été trouvé dans la zone pelvienne (bas du ventre) de la personne enterrée, signe qu’il devait être présent dans son intestin, alors que dans les autres zones de la tombe il n’y avait pas de traces d’œufs.

 

« Ceci pourrait être le premier exemple d’épidémie provoquée par une technologie créé par l’homme – expliquent les auteurs – ce qui a favorisé la diffusion pourrait en effet avoir été l’introduction de l’irrigation dans l’agriculture ».

 

Source : Meteoweb.eu - Ritrovato uovo parassita fossile, è il primo esempio di epidemia causata dall’uomo


Traduit et publié par Marion Juglin

 

Partager cet article

Suivez Archeow sur 



Écrire commentaire

Commentaires : 0