La chasse aux secrets d’Anticythère repart : « l’ordinateur » de 20 siècles

Source : Focus
Source : Focus

 Anticythère calculait le mouvement des étoiles et était d’origine sicilienne, il est considéré comme l’ordinateur le plus ancien du monde.

 

Les plongeurs descendront à 150 mètres de profondeur, pour tenter de découvrir les secrets d’Anticythère, « l’ordinateur » qui existait il y a 20 siècles.

 

Trouvé il y a plus d'un siècle dans la mer Égée, il a toujours suscité beaucoup de curiosité dans le monde scientifique et pour de nombreux passionnés. Enfin, désormais, une expédition va essayer d'aller apprendre les vrais secrets ou ce que le fond de la mer conserve encore. Nous savons qu’Anticythère, qui a été perdu lors d’un voyage en mer malchanceux, était utilisé par les Grecs pour calculer la position des étoiles et des planètes.

 

Les études ont révélé que l'instrument remonte à deux mille ans, ce qui le rend encore plus fascinant. Un moteur avec trente engrenages servait à le faire fonctionner, un système très articulé et complexe. Sur les hypothèses de sa découverte sur le navire romain, on suppose, le voyage d'une femme de la noblesse de l’époque qui allait à Rome pour se marier.

 

Les plongeurs partiront pour explorer les fonds marins, mais d'abord, un robot sera envoyé pour bien explorer la zone, puisque probablement les navires devaient être deux. Jusqu'à présent, on n'a jamais réussi à descendre en dessous de 60 mètres où ont été découverts de nombreux objets comme des statues, des bijoux, de l'or et des restes humains.

Pour accomplir l'exploit de descendre à 150 mètres, ils utiliseront des combinaisons pressurisées spéciales et seront reliés à la surface qui s’occupera de fournir de l'oxygène, de façon à les laisser travailler sans limite de temps.

 

Une fois conclu, ou en cas de problèmes, ils seront remontés à la surface grâce à un câble. Dimitris Kourkomelis, l'un des archéologues qui défiera les profondeurs de la Méditerranée, a expliqué : «Il y a encore des dizaines d'objets éparpillés sur le fond: ce navire transportait d’immenses richesses provenant de l'Asie Mineure".

 

Source : Antikitera.net – Riparte la caccia ai segreti di Antiketera : il « computer » di 20 secoli fa


Traduit et publié par Marion Juglin

 

Partager cet article

Suivez Archeow sur 



Écrire commentaire

Commentaires : 0