Les restes d'un temple égyptien retrouvés à Gebel Silsileh

Temple égyptien Gebel Silsileh
Restes du temple égyptien découvert à Gebel Silsileh

Les restes d'un temple perdu de 3300 ans, probablement construit sous le pharaon Thoutmôsis II durant la XVIIIe dynastie, ont été déterrés à Gebel Silsileh, la plus grande carrière de grès de l'Egypte Antique.

 

Le temple a été initialement décrit comme un "temple ramesside détruit". Il a été découvert grâce aux fouilles d'une équipe de l'Université suédoise de Lund, et dirigées par les archéologues Maria Nilsson et John Ward.

 

"Nous avons localisé avec succès le temple en nous basant sur la carte rudimentaire publiée par l'égyptologue Borchardt et sur un plan de base, non publié, de Lacovara", déclare Nilsson au journal The Cairo Post.

Temple égyptien Gebel Silsileh
Restes du temple égyptien découvert à Gebel Silsileh

Les restes du temple ont révélé des preuves archéologiques d'environ 4 périodes : Thoutmôsis Ier / Hatchepsout, Amenhotep III, Ramsès II et la période romaine.

 

Gebel Silsileh est une gorge entre les villages de Kôm Ombo et Edfou, où le Nil se rétrécit et les précipices descendent jusqu'au fleuve. Plusieurs sanctuaires ont été taillés dans la zone par les pharaons du Nouveau Règne Thoutmôsis Ier, Hatchepssout, Thoutmôsis III et Horemheb, explique l'archéologue Sherif el-Sabban.

 

"La valeur de cette découverte c'est qu'elle change l'histoire du site, et il établit que Gebel Silsileh n'était pas seulement une carrière, mais un lieu sacré. Les archéologues sont actuellement en train d'étudier le matériel archéologique, et ils travaillent sur la création d'un plan détaillé ainsi que sur une reconstitution 3D", déclare Ward.

Temple égyptien Gebel Silsileh
Restes du temple égyptien découvert à Gebel Silsileh

Parmi les petites découvertes sur le site il y a aussi plusieurs perles, plâtres colorés, des fragments de faïence, des milliers de fragments de céramiques, et un scarabée bleu.

 

"Les ruines du temple mesurent environ 35.2 x 18.4 mètres et incluent quatre strates, bases de colonnes, murs internes et externes", explique Nilsson, qui ajoute : la phase de construction la plus ancienne du temple a été réalisée avec de la pierre calcaire, et elle est la seule à l'intérieur de la carrière de grès, et "pourrait signifier le passage officiel  de la construction avec du calcaire vers le grès".

 

Au début de l'année, la mission avait découvert une stèle sur la roche représentant une scène rare : un pharaon non identifié qui fait des offrandes aux dieux Amon-Rê et Thot.

Voir l'article : Découverte d'une inscription rare à Gebel Silsileh en Egypte

Perles découvertes sur le site du temple égyptien à Gebel Silsileh
Perles découvertes sur le site du temple égyptien à Gebel Silsileh
Fragments Gebel Silsileh
Fragments. Gebel Silsileh
Visage pharaon
Visage d'un pharaon. Gebel Silsileh
Symbole pharaon
Symbole d'un pharaon

Traduit et publié par Marion Juglin

 

Partager cet article

Suivez Archeow sur 



A voir aussi

Écrire commentaire

Commentaires : 0