Sur une jarre de l'époque du roi David, un nom rare mentionné dans la Bible

Jarre terre cuite de l'époque du roi David. Israël
Une partie de la jarre en terre cuite retrouvée sur le site de Khirbet Qeiyafa, en Israël

 

Une inscription remontant au Xe siècle avant notre ère a été découverte à Khirbet Qeiyafa, dans la vallée d'Elah, près de Beit Shemesh, en Israël.

 

L'annonce a été faite par l'Autorité des Antiquités d'Israël, qui a exposé l'objet à Jérusalem. Les fragments d'un vase en terre cuite de 3000 ans ont été mis au jour en 2012 pendant les fouilles conduites par Yosef Garfinkel, de l'Institut d'archéologie de l'Université de Jérusalem, et Saar Ganor, de l'Autorité des Antiquités.

Sur certains des fragments on pouvait distinguer des lettres en écriture cananéenne ancienne qui suscitent la curiosité des chercheurs. Par la suite, un long travail de restauration dirigé par le Département du traitement des objets archéologiques de l'Autorité des Antiquités, grâce à qui des centaines de tessons en terre cuite ont été assemblés entre eux jusqu'à reconstruire la jarre entière, a permis de lire les mots "Eshba'al Ben Bada".

 

Une inscription rare

 

C'est la première fois que le nom Eshba'al apparaît sur une ancienne inscription dans ce pays", a déclaré Garfinkel cité par le Jerusalem Post, en soulignant qu'un Eshba'al Ben Shaul gouvernait sur Israël à la même époque que David, et est mentionné dans la Bible. Eshba'al fut assassiné par des tueurs à gages et décapité puis sa tête fut apportée au roi David à Hébron (II Samuel chapitre 3-4).

 

"Il est intéressant de noter que le nom Eshba'al apparaît dans la Bible, et aussi dans la documentation archéologique, seulement durant le règne du roi David, dans la première moitié du Xe siècle avant notre ère", observe l'archéologue. "Ensuite le nom n'a plus été utilisé à l'époque du Premier Temple (ou Temple de Salomon). La corrélation entre la tradition biblique et les objets archéologiques indique que ce fut un nom diffusé seulement à cette période".

Beit Shemesh, Israël
Localisation de Beit Shemesh, Israël.

Le nom "Beda", en revanche, est unique : on ne le relève pas sur les inscriptions antiques ni dans la tradition biblique. Selon Ganor, à cette époque il devait y avoir une certaine réticence à utiliser le nom Eshba'al qui évoquait le dieu cananéen de la tempête Baal (plus précisément de l'orage et de la pluie).

 

"Le nom, explique Ganor, a été ensuite modifié en Ish-Bashat, mais le nom original Eshba'al a été conservé dans le livre des Chroniques. Aussi, par exemple, le nom du seigneur de la guerre Gideon Ben Josah a été changé par Jerrubaal a Jerubesheth".

 

Le site de Khirbet Qeiyafa a été identifié par les archéologues avec la ville biblique de Sha'arayim. Les diverses saisons de fouilles coordonnées par Garfinkel et Ganor ont mis au jour une ville fortifiée, deux portes, un palais avec des magasins, des habitations et des lieux de cultes. La ville remonte au temps de David, entre la fin du XIe et le début du Xe siècle avant notre ère.

 

Des objets uniques ont été découverts sur le site, qui jusqu'à présent sont inconnus. C'est ici, par exemple, qu'a été découverte en 2008 la plus ancienne inscription en hébreu du monde. Pour l'instant seule cette jarre a été restaurée. Garfinkel et Ganor font remarquer que, jusqu'à il y a environ 5 ans, nous ne connaissions pas l'existence d'inscriptions remontant au Xe siècle avant notre ère.

 

Ces dernières années en revanche, quatre inscriptions ont déjà été publiées : deux provenaient de Khirbet Qeiyafa, une de Jérusalem et une de Beit Shemesh. "Cela change complètement notre connaissance de la diffusion de l'écriture dans le Royaume de Judée, et il est désormais clair que l'écriture était plus utilisée que ce que l'on pensait, déclare Garfinkel. Apparemment, l'organisation du royaume demandait une équipe de fonctionnaires et de copistes, et cette activité se manifeste aussi avec l'apparition des inscriptions".

 

Source : Meteoweb.eu - Archeologia: su una giara dell'epoca di re David, un raro nome menzionato anche nella Bibbia


Traduit et publié par Marion Juglin

 

Partager cet article

Suivez Archeow sur 



Écrire commentaire

Commentaires : 0