Le palais perdu de la Sparte mycénienne peut-être découvert

Greek Culture of Ministry
Greek Culture of Ministry

Un ancien palais grec, plein d'objets et de tablettes d'argile pourrait être le palais perdu depuis longtemps de la Sparte mycénienne, l'une des plus célèbres civilisations de la Grèce antique.

 

Le complexe de 10 pièces, appelé Ayios Vassileios, conserve des fragments de peintures murales, un verre à tête de taureau, un sceau décoré avec un nautile et plusieurs épées de bronze. Le palais, qui brûla au XIVe siècle avant J.-C., contenait un certain nombre de tablettes écrites en Linéaire B, une forme archaïque de la langue grecque.

 

Le palais se situe à environ 12 kilomètres de la Sparte historique, qui a quand même prospéré des siècles plus tard. Cette découverte pourrait faire la lumière sur la fin de la civilisation mycénienne, la culture de l'Âge du Bronze qui a mystérieusement disparu vers 1200 avant J.-C. Il pourrait également avoir de grandes implications sur la formation du système d'écriture du Linéaire B.

Le sol d'une pièce dans les restes du palais Spartiate qui a brûlé au XIVe siècle avant J.-C. (Greek Culture of Ministry)
Le sol d'une pièce dans les restes du palais Spartiate qui a brûlé au XIVe siècle avant J.-C. (Greek Culture of Ministry)

La mystérieuse culture grecque 

 

Les Mycéniens, dont la culture a peut-être inspiré les poèmes d'Homère "L'Iliade" et "L'Odyssée", commencèrent à prospérer après 1650 avant J.-C. Cette civilisation a laissé de beaux palais, des tombeaux pleins de trésors et une collection de tablettes d'argile avec des textes en linéaire B, déchiffré dans les années 50.

 

Un mystère de l'histoire, cette civilisation a disparu 500 ans après et la Grèce entra dans un petit âge obscur. Parmi les différentes hypothèses proposées par les historiens figure une sécheresse durable de 300 ans et aussi un grand tremblement de terre.

 

Bien que les archéologues aient une idée assez claire de la culture mycénienne tardive jusqu'à 1200 avant J.-C., ils savent relativement peu pour les siècles précédents. Cependant, en 2009, les archéologues ont découvert les restes d'un ancien site du XVIIe siècle avant J.-C. L'ensemble du complexe a probablement été détruit dans un incendie quelques centaines d'années plus tard.

Une des tablettes d'argile retrouvées (Greek Culture of Ministry)
Une des tablettes d'argile retrouvées (Greek Culture of Ministry)

Un ancien palais Spartiate ?

 

Les ruines sont situées sur une petite colline dans une plaine Spartiate, et incluent les probables archives du palais. À l'époque, les dirigeants de la bureaucratie tenaient des registres temporaires sur des tablettes non cuites, qui auraient été recyclées après une courte période, comme par exemple une année, déclare Hal Haskell, archéologue et spécialiste de la culture mycénienne de l'Université Southwestern Georgetown.

 

L'incendie qui a frappé le palais a également brûlé les tablettes d'argile, en cuisant le texte en Linéaire B de façon permanente. Jusqu'à présent l'équipe a été en mesure d'identifier soit des noms masculins soit féminins, en plus des comptes rendus des rapports commerciaux et des offrandes religieuses. La complexité des documents révèle une culture très sophistiquée avec une bureaucratie complexe, ont noté les archéologues.

 

Une deuxième structure sur le site conserve des fragments de peinture murale, tandis qu'un sanctuaire à l'est de la cour comprenait des objets religieux, comme des idoles en ivoire et des statuettes, un rhyton (un récipient utilisé pour boire) avec une tête de taureau, de grands tritons et de nombreuses gemmes décoratives.

Un rhyton découvert dans le palais (Greek Culture of Ministry)
Un rhyton découvert dans le palais (Greek Culture of Ministry)
Greek Culture of Ministry
Greek Culture of Ministry

Le complexe remplit un grand vide dans l'archéologie, déclare Haskell, qui n'a pas participé aux fouilles.

Greek Culture of Ministry
Greek Culture of Ministry

"La tradition nous dit que Sparte était un site important pendant la période mycénienne. Cependant, personne n'avait jamais trouvé un palais dans la plaine Spartiate, et certainement pas un aussi grand que les palais de Pylos de Messénie et de Mycènes. Le nouveau site pourrait être le palais spartiate perdu. Ce qui est passionnant ce sont tous ces artefacts de l'Âge du Bronze Moyen, qui suggèrent l'importance du site".

 

Par exemple, continue Haskell, les tablettes avec le linéaire B se seraient trouvées seulement dans un centre administratif de la culture mycénienne. Pour démontrer qu'il s'agisse d'un palais Spartiate, les archéologues espèrent retrouver le mégaron - le cœur du palais où le roi a tenu des réceptions.

Greek Culture of Ministry
Greek Culture of Ministry

La découverte est «hautement significative», explique Torsten Meissner, classiciste à l'Université de Cambridge. Tous les autres sites célèbres qu'Homère mentionne auraient été découverts. «La Sparte mycénienne, ou de l'âge du bronze, était le dernier 'grand coup'», dit Meissner.

 

Les textes en linéaire B de l'édifice pourraient forcer les scientifiques à repenser le lieu et la date de la mise au point de cette écriture. Les historiens ont toujours pensé que le linéaire B dérivait d'une écriture - encore aujourd'hui indéchiffrable - connu sous le nom de Linéaire A, utilisé par l'énigmatique culture minoenne sur l'île de Crète.

 

Les nouvelles tablettes de Linéaire B à Ayios Vasileios précèdent d'une centaine d'années les plus vieilles tablettes, et étant donné qu'il existe une installation minoenne près du nouveau palais spartiate, les chercheurs pourraient avoir à repenser la question d'où est apparue la transition entre les deux écritures.

La fouille (Greek Culture of Ministry)
La fouille (Greek Culture of Ministry)
Sceau avec nautile (Greek Culture of Ministry)
Sceau avec nautile (Greek Culture of Ministry)
Fragment de cruche (Greek Culture of Ministry)
Fragment de cruche (Greek Culture of Ministry)

Galerie d'images


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires : 0