Six choses que nous devons aux Vikings

La série "Vikings" est la preuve que cette ancienne civilisation nous fascine toujours
La série "Vikings" est la preuve que cette ancienne civilisation nous fascine toujours

De la fin du VIIIe siècle jusqu'à la fin du XIe siècle, les Vikings dominèrent l'Europe et voyagèrent à travers le monde, des berges lointaines de la Russie à la côte orientale de l'Amérique du Nord. Même si leurs incursions (souvent dirigées contre des cibles religieuses) furent indubitablement brutales, beaucoup de Vikings étaient des commerçants et des paysans, et ils s'installèrent pacifiquement, en laissant leur trace sur presque chaque région et civilisation touchée.

 

Explorez quelques-unes des choses que nous devons à ces anciens norrois, des mots que nous prononçons aux peignes que nous utilisons pour nos cheveux !

Bateau viking
The Viking Ship Oseberg, Viking Ship Museum (Mark Harris/Getty Images)

1. Progrès dans la construction navale et dans la navigation

 

Peut-être la conquête la plus surprenante des Vikings fut leur technologie d'avant-garde dans la construction navale, qui leur permit de voyager à des distances plus grandes que n'importe qui d'autre. Leurs longs navires - bateaux en bois élancés avec des coques peu profondes et des rangées de rames sur les côtés - étaient plus rapides, plus légers, plus flexibles et plus faciles à manœuvrer par rapport aux autres navires de l'époque. Mais les prouesses des Vikings devaient aussi beaucoup à leur adresse de navigateurs.

  

Ils se basaient sur de simples, mais sophistiqués, instruments comme la boussole solaire, qui utilisait des cristaux de calcite connues comme "pierres de Soleil", pour identifier la position du Soleil même après son couché et pendant les jours nuageux. De telles innovations donnèrent aux Vikings un net avantage pour les voyages sur de longues distances vers les terres étrangères. Dans leur période d'or, les Vikings furent actifs sur quatre continents en même temps.

vieux futhark
Vieux Futhark – chaque ligne correspond à un ætt. (Wikipedia)

2. Langue

 

Dans les siècles qui suivirent la première incursion en terre anglaise en 793 ap. J.-C., les Vikings réalisèrent une série d'attaques, les guerres commencèrent et ils s'installèrent sur les îles britanniques en laissant un impact permanent sur la terre, la culture et la langue. Comme les Vikings interagissaient avec leurs voisins anglais, d'abord pas les activités agricoles et commerciales et puis par le biais de mariages, les deux langues (vieux norrois et vieil anglais) se mêlèrent.

 

Ce processus est évident dans les noms de lieux comme Grimsby, Thornby et Derby (le suffixe - by était le mot scandinave pour "ferme" ou "village") ou Lothwaite (- thwaite signifie "pré" ou "bout de terre"). "Give", "window" et "dream", autres mots communs en anglais, doivent leur sens moderne à l'influence viking. Un autre exemple célèbre: le mot "berserk" vient de l'ancien norrois "berserker", qui signifie "peau d'ours." Ces guerriers Vikings vénéraient Odin, et entraient dans un état de fureur avant et pendant la bataille.

Le pub "The Temple Bar" à Dublin (Chris Jackson/Getty Images)
Le pub "The Temple Bar" à Dublin (Chris Jackson/Getty Images)

3. Dublin

 

Nous devons la capitale de l'île d'émeraude aux Vikings, qui fondèrent la première installation enregistrée sur la berge sud du fleuve Liffey en 841 de notre ère. Appelée Dubh Linn ("étang noir") à cause du lac où les anciens norrois amarraient leurs navires, l'installation viking se concentrait autour d'un fort en bois appelé longphort.

 

Construit dans le cœur actuel de Dublin, il devint le centre d'un des plus grands marchés d'esclaves d'Europe. Les Vikings ont maintenu un contrôle ferme sur Dublin pendant presque trois siècles, jusqu'à ce que le roi suprême d'Irlande Brian Boru gagne la Bataille de Clontarf en 1014. Contrairement à l'Angleterre, les Vikings laissèrent peu de noms norrois en Irlande, ou peu de mots dans la langue irlandaise, mais ils laissèrent quand même leur marque. En plus de Dublin, les villes irlandaises de Wexford, Waterford, Cork et Limerick commencèrent elles aussi comme installations vikings.

"The Böksta Runestone" est supposée dépeindre le Dieu Viking Ullr avec ses skis et son arc (Wikipedia)
"The Böksta Runestone" est supposée dépeindre le Dieu Viking Ullr avec ses skis et son arc (Wikipedia)

4. Ski

 

Bien que les skis les plus anciens connus, remontant entre 8.000 et 7.000 av. J.-C., furent découverts en Russie, et que la première référence écrite au ski provienne de la dynastie chinoise des Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.), nous devons remercier les Vikings pour avoir inauguré la tradition occidentale du ski. Jusqu'au mot "ski" qui vient de l'ancien norrois "skío". Les anciens norrois skiaient dans leur patrie neigeuse soit pour se divertir soit pour des motifs de transport, et la déesse norroise Skaoi et le dieu Ullr étaient souvent représentés sur des skis ou sur des raquettes de neige.

Réplique d'un peigne viking en os avec étui (idavoll.e-monsite.com)
Réplique d'un peigne viking en os avec étui (idavoll.e-monsite.com)

5. Peignes

 

Bien que leurs ennemis les considéraient comme des barbares négligés, en vérité les Vikings se faisaient le bain plus fréquemment que les autres Européens de l'époque, en faisant au moins une baignade par semaine, préférablement dans un printemps chaud. Les peignes, souvent faits avec du bois de de cerf ou d'autres animaux qu'ils tuaient, sont un des objets les plus fréquemment retrouvé dans les tombes vikings.

En effet, bien que des objets similaires existaient dans d'autres civilisations dans le monde entier, les Vikings sont souvent considérés comme les inventeurs des peignes comme nous les connaissons aujourd'hui en Occident. Pincettes, rasoirs et cuillères pour les oreilles (pour enlever le cérumen) sont entre autres des objets pour l'hygiène découverts par les fouilles sur des sites funéraires Vikings, prouvant que même les guerriers Vikings, barbus et avec des cheveux longs, considéraient l'hygiène personnelle très au sérieux.

Manuscrit islandais
Le manuscrit islandais Flateyjarbók (Werner Forman/Universal Images Group/Getty Images)

6. Les Sagas

 

Au-delà des preuves archéologiques, beaucoup d'informations sur les Vikings viennent d'une source discutable mais infiniment intéressante. Les sagas islandaises, écrites par des auteurs inconnus aux XIIe, XIIIe et XIVe siècles, racontent la vie à l'époque viking vers l'an 1000 de notre ère, quand les anciens norrois abandonnèrent leurs dieux païens et se convertirent au christianisme.

Les spécialistes de l'époque victorienne avaient accepté les sagas - avec leurs représentations graphiques des actions soit des souverains puissants soit des gens communs - comme des faits. Aujourd'hui, la majeure partie des historiens s'accorde à dire qu'ils ne sont pas des sources fiables - mais quand même précieuses - sur les Vikings, énormément liés à la mythologie et aux histoires fantastiques. Dans tous les cas, nous pouvons remercier les Vikings et leurs exploits pour avoir alimenté une des premières formes de série télé.

 

Source : Ilfattostorico.com - 6 cose che dobbiamo ai Vichinghi 


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires : 0