Une implantation préhistorique au large de la Suède

Pioche faite en bois de cerf. Crédit : Arne Sjöström
Pioche faite en bois de cerf. Crédit : Arne Sjöström

Une installation de l'Âge de Pierre submergée, au large de la Suède, a été entièrement cartographiée pour la première fois.

 

Depuis des années les filets des pêcheurs se prenaient dans les restes de ce site, autour de la baie de Hanö, mais il n'a été complètement exploré que récemment en utilisant un échosondeur de type multibeam, qui utilise la même technologie que le sonar. Les résultats ont été publiés dans le magazine Quaternary International.

 

Le site était occupé il y a environ 9000 ans, quand le niveau de la Mer Baltique était plus bas d'environ 10-12 mètres par rapport à aujourd'hui, a déclaré Anton Hansson à IBTimes, doctorant en géologie à l'Université de Lund en Suède.

La côte actuelle et jusqu'où elle arrivait à la Préhistoire. La couleur rouge indique les eaux peu profondes. Les terres qui émergeaient sont dessinées. Crédit : Arne Sjöström
La côte actuelle et jusqu'où elle arrivait à la Préhistoire. La couleur rouge indique les eaux peu profondes. Les terres qui émergeaient sont dessinées. Crédit : Arne Sjöström

Ces eaux étaient riches en poissons. Les habitants l'abandonnèrent seulement quand le niveau croissant de l'eau les forcèrent à se déplacer dans l'arrière-pays, il y a environ 8000 ans. Hansson explique : "C'est un milieu hautement productif, où on peut pêcher beaucoup de poissons. Donc, tant que le lieu n'était pas submergé, la population y est restée."

 

Au-delà de la cartographie de la zone, l'équipe a analysé les sédiments. "Nous pouvons dire que cette terre était hautement productive, elle était plutôt chaude, peut-être légèrement plus chaude qu'aujourd'hui" déclare Hansson. Cette zone est relativement inexplorée, si l'on compare aux sites de la même période et du même intérêt. Le fond du Doggerland, la zone entre l'Angleterre et l'Allemagne une fois émergée, a par exemple été entièrement cartographiée et étudiée à cause des activités pétrolifères dans la zone.

 

 

L'équipe a aussi récupéré différents objets archéologiques significatifs comme une pioche de 9000 ans faits avec des bois de cerf. Il y a des entailles gravées, bien que les chercheurs n'en connaissent pas le sens. "Elle a été taillée dans un bois de cerf et a été polie. Nous ne sommes pas sûrs de comment elle fût utilisée, c'est la seule que nous avons trouvé", dit Hansson.

Les gravures sur la pioche. Crédit : Arne Sjöström
Les gravures sur la pioche. Crédit : Arne Sjöström

La pioche pourrait avoir été utilisée pour la pêche, peut-être pour monter des pièges pour les poissons. Elle est plutôt émoussée, elle n'était donc pas utilisée pour chasser ou perforer. "La pioche a été trouvée dans la couche des ordures de l'installation", explique Hansson. "Le trou où encastrer le manche est "cassé", et c'est pour ce motif qu'elle fut jetée aux ordures."

 

Quelques découvertes du site ont été restaurées et finiront bientôt dans un musée. Mais beaucoup d'autres découvertes, comme les pièges pour poissons, sont trop grosses pour être enlevées du site. "Nous n'avons ni l'argent ni la logistique pour les sortir de l'eau, ils sont donc encore là. La majeure partie de ce que nous avons trouvé reste là parce que nous n'avons pas les fonds ou la possibilité de les sortir."

La côte actuelle. Crédit : Lund University
La côte actuelle. Crédit : Lund University

Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



D'AUTRES CATÉGORIES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

- Danemark

- Norvège

- Pologne

Écrire commentaire

Commentaires : 0