Norvège : découverte d'un autel d'un roi Viking devenu un Saint

Des archéologues découvrent les fondations d'un autel en bois où le corps du roi Viking Olaf II aurait été consacré après sa canonisation. Crédit : NIKU
Des archéologues découvrent les fondations d'un autel en bois où le corps du roi Viking Olaf II aurait été consacré après sa canonisation. Crédit : NIKU

Le lieu original du "Roi Viking devenu Saint" a été découvert en Norvège, déclarent les archéologues.

 

Le NIKU (Norwegian Institute for Cultural Heritage Research) a annoncé en novembre que ses chercheurs avaient découvert les fondations d'une église en bois où le corps du Roi Olaf Haraldson a été emmené immédiatement après qu'il fut déclaré Saint en 1031. Saint Olaf, comme on le connaît aujourd'hui, a conquis et consolidée la Norvège en 1016, mais il n'a tenu le pouvoir qu'un peu plus d'une décennie avant que Knut le Grand, roi du Danemark et d'Angleterre, n'ait menacé son pouvoir. Olaf est mort dans la Bataille de Stiklestad en 1030.

 

Les archéologues déclarent avoir trouvé un emplacement clé dans le voyage posthume du roi du martyr devenu saint patron de la Norvège.

 

Le site se situe à Trondheim, où Olaf a été enterré après sa mort dans la bataille. Après que les gens du pays aient commencé à faire circuler des histoires de miracles crédités au roi mort, sa tombe a été ouverte et son corps a été retrouvé miraculeusement bien préservé, selon des renseignements de l'église. L'évêque local l'a déclaré Saint et a ré-enterré son corps dans l'Église de Saint Clément.

Localisation de Trondheim, en Norvège. Crédit : Google Maps
Localisation de Trondheim, en Norvège. Crédit : Google Maps

 

C'est cette église que les archéologues du NIKU croient avoir découverte. Ils ont trouvé des fondations en pierre et même une petite plate-forme rectangulaire faite de roche à l'est de la construction, qu'ils pensent être la base de l'autel de l'église. Cet autel peut avoir été l'autel principal de l'église construite sur la nouvelle tombe de Saint Olaf.

 

"C'est un site unique dans l'histoire norvégienne en termes de religion, de culture et de politique", a déclaré le directeur des fouilles Anna Petersén dans un communiqué. "Une grande partie de l'identité nationale norvégienne a été établie sur le culte de sainteté entourant Saint Olaf, et c'est ici que tout a commencé!". Le Pape aurait confirmé la canonisation locale d'Olaf en 1164.

 

L'histoire du Saint

 

Les restes d'Olaf ont été plus tard déplacés vers une plus grande église à Trondheim, sur laquelle la Cathédrale de Nidaros a été construite, selon le NIKU. Commencée en 1070 et achevée en 1300, la cathédrale ornée est toujours debout aujourd'hui (bien qu'elle ait été pas mal endommagée par le feu puis reconstruite plusieurs fois et restaurée).

 

Avec des fondations et un autel, les ruines censées être l'Église originale de Saint Clément incluent aussi un petit objet qui peut avoir été considéré comme saint, rapportent Petersén et ses collègues. 

 

Le Roi Olaf a connu un chemin sinueux pour la sainteté. Selon l'histoire de l'Église Catholique, il est né autour 995 et était un jeune Viking. Il a été baptisé dans l'Église Catholique Romaine en 1013 et a commencé sa tentative de consolider la Norvège en 1015, instaurant son autorité en 1016. En 1024, l'Évêque anglais Grimkell (qui serait le premier à déclarer Olaf comme Saint, en 1031) a présenté un code religieux sur l'ordre d'Olaf, établissant l'Église de Norvège.

 

Cependant, le pouvoir d'Olaf s'est effondré peu après, quand le roi d'Angleterre et du Danemark, Knut le Grand, s'est résolu de reconquérir la Norvège. Olaf a été forcé de fuir en Russie en 1028; il revient en 1030 pour essayer de récupérer le trône, mais au lieu de cela, il meurt.

 

Quelques sources contemporaines rapportent qu'il a été assassiné ou tué sans cérémonie dans une embuscade. La saga nordique Heimskringla, qui a été écrite 200 ans après les faits, raconte une histoire plus valeureuse du roi menant une armée dans la bataille et mourant dans un combat au corps à corps, avec Thorir Hund, un des leaders de la résistance au règne d'Olaf, livrant le coup mortel final.

 

Source : Livescience.com - Altar of Miracle-Making Viking King discovered in Norway


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires : 0