Une mosaïque romaine découverte à Leicester

Crédit : Mathew Morris
Crédit : Mathew Morris

Les archéologues ont découvert le plus grand sol romain en mosaïque trouvé à Leicester au cours des 30 dernières années.

 

Les fouilles dans le centre-ville, effectuées par une équipe de l'Université de Leicester, offrent un aperçu unique de la vie quotidienne il y a plus de 1500 ans dans ce qui était la ville de Ratae.

 

Le projet de fouilles a commencé depuis novembre. Il a lieu avant que le site ne soit aménagé en appartements.

 

Les découvertes révèlent jusqu'ici la preuve d'une rue romaine et trois constructions - incluant une maison dont le sol est décoré avec des tuiles en mosaïque; une villa représentant des signes de richesse comme le chauffage au sol, et un contenait peut-être un temple.

 

Mathew Morris, le directeur du site pour la University of Leicester Archaeological Services  (ULAS), a déclaré: "La mosaïque est fantastique. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas trouvé une grande mosaïque bien préservée à Leicester"

 

"Stylistiquement, nous pensons qu'elle date du début du IVe siècle de notre ère. Elle aurait été à l'origine dans une pièce carrée de la maison. Elle a un bord épais de tuiles rouges entourant une place centrale de tuiles grises."

 

"Il y a plusieurs décorations en gris et rouge, y compris une bordure géométrique, le feuillage et une croix centrale. La bordure géométrique complexe suit un modèle connu comme le 'svastika' - le svastika étant un symbole antique trouvé dans la plupart des cultures mondiales et c'est un motif géométrique commun dans des mosaïques romaines."

 

 

Les fouilles couvrent presque les deux tiers d'une insula romaine, ou d'un quartier, et donnent aux archéologues une occasion rare d'examiner la vie dans le quartier nord-est de la ville romaine.

 

Aujourd'hui, Highcross Street suit toujours la ligne de la route principale menant du forum romain, en-dessous de Jubilee Square.

Reconstruction de ce à quoi pouvait ressembler une maison de cour dans Vine Street à la fin du 3e siècle ap J.-C.. Crédit : Mike Codd
Reconstruction de ce à quoi pouvait ressembler une maison de cour dans Vine Street à la fin du 3e siècle ap J.-C.. Crédit : Mike Codd

 

La villa a été découverte sur le côté occidental du site.

 

M. Williams a expliqué : "Au moins une pièce avait un hypocauste, ce que nous appellerions le chauffage au sol, et il est probable que ceci est une grande maison de ville."

 

Les archéologues ont été particulièrement intéressés par une petite construction "curieuse" au centre du site.

 

M. Morris a déclaré : "Il y a une grande pièce engloutie ou une cave, et il y a probablement une petite abside (la niche semi-circulaire) attachée à un côté. Actuellement, le bâtiment n'a aucun but évident, mais des pièces submergées sont relativement inhabituelles dans la période romaine."

 

Il a ajouté : "Il y a beaucoup de spéculation sur ce que pourrait être cette construction. Elle semble être cachée dans les jardins au milieu de l'insula, lui conférant une "vie privée" loin des rues environnantes. Et la possible abside est vraiment assez grande pour loger quelque chose comme une statue, ce qui nous fait dire que c'est quelque chose de spécial comme un temple."

 

Une tête de lion provenant d'un mortier romain datant de la fin du IIe siècle de notre ère, découvert au cours de l'excavation.
Une tête de lion provenant d'un mortier romain datant de la fin du IIe siècle de notre ère, découvert au cours de l'excavation.

Les fouilles sont financées par Ingleby, qui développera le site en appartements.

 

Les archéologues seront sur place jusqu'en février. Nous espérons que des traces de l'Hôpital de St John seront aussi trouvées, le tout premier hôpital de Leicester fondé au XIIe siècle.

 

Les artefacts seront conservés et seront exposés.

 

 

Source : Leicestermercury.co.uk - 'Fantastic' roman mosaic floor discovered in Leicester during city centre excavations


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires : 0