Des archéologues amateurs découvrent 4 torques en or de l'Âge du Fer

Les torques de Leekfrith. Crédit : Staffordshire City Council
Les torques de Leekfrith. Crédit : Staffordshire City Council

Deux chasseurs de trésors amateurs, armés de détecteurs de métaux, ont découvert des bijoux exceptionnels de l'Âge du Fer : 4 torques en or (3 colliers et un bracelet) de plus de 2000 ans, dans un champ près de la ville de Leek, en Angleterre.

 

Les bijoux furent produits sur le continent Européen peut-être au IVe ou IIIe siècle avant notre ère. Selon Julia Farley, curatrice du British Museum, ils comptent parmi les plus anciens exemples de décorations celtiques, et d'or de l'Âge du Fer en général, jamais trouvé en Grande-Bretagne. Ils pourraient être arrivés avec le commerce ou porté par quelques riches migrants.

Joe Kania et Mark Hambleton. Crédit : Staffordshire County Council
Joe Kania et Mark Hambleton. Crédit : Staffordshire County Council

Un trésor sous la boue

 

Les objets - surnommés torques de Leekfrith - ont été enterrés soigneusement ensemble. C'était un après-midi froid de décembre dernier et les deux amis Mark Hambleton et Joe Kania étaient sur le point de partir ailleurs après n'avoir rien trouvé d'intéressant. Puis Joe remarqua quelque chose et appela Mark: "Nous nous sommes regardés le souffle coupé", racontent-ils. C'était le premier torque. "Je n'y croyais pas quand je le sortis de la boue et, en le nettoyant, je pensai qu'il pouvait être en or."

 

Puis les deux amis rapportèrent la découverte à Teresa Gilmore, du Birmingham Museum. Une équipe d'archéologues professionnels a donc fouillé la zone, sans cependant trouver aucun autre objet, ni traces d'installations ou de tombes. Les découvertes de torques sont extrêmement rares, mais un autre - trop grand pour être un collier, mais adapté à la vie d'une femme enceinte - avait été découvert l'an dernier dans le comté de Cambridgeshire.

Le torque de Cambridgeshire. Crédit : Dominic Lipinski/PA
Le torque de Cambridgeshire. Crédit : Dominic Lipinski/PA

 Pratiques controversées

 

En Angleterre et au Pays de Galles, des gens comme Hambleton et Kania peuvent chercher seuls des objets anciens avec des détecteurs de métaux s'ils ont la permission du propriétaire foncier et s'ils évitent des sites archéologiques protégés par le gouvernement. Bien que légale, cette pratique est controversée pour les archéologues professionnels, car elle risque de détruire des sites archéologiques pas encore découverts.

 

Selon la loi, le Treasure Act, les découvertes de métaux précieux doivent être rapportées au gouvernement. Puis un comité évalue les objets, et les musées britanniques ont la première occasion de les acheter. Le Treasure Act stipule que l'argent de la vente doit être divisé entre les découvreurs et le propriétaire foncier.

 

Combien valent-ils ?

 

La valeur des quatre torques en or doit encore être définie, mais les autorités du comté de Staffordshire espèrent trouver assez argent pour pouvoir les acheter et les exposer dans le musée local. Un torque découvert il y a quatre ans en Irlande du Nord a été évalué à environ 150.000 livres sterling.

 

La découverte "est tout simplement magique, nous tâcherons d'en partager l'histoire et les secrets dans les prochaines années", a déclaré Philip Atkins, chef du comité du comté de Staffordshire.

 

La découverte doit encore être publiée dans une revue scientifique, et les analyses ultérieures sont prévues. Les bijoux sont restés en exposition jusqu'au 22 mars près du Potteries Museum & Art Gallery dans la ville de Stoke-on-Trent.


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires : 0