Une nouvelle découverte qui réécrira l’histoire des forteresses Vikings

Crédit : Screenshot from video by Archaeological IT Aarhus University
Crédit : Screenshot from video by Archaeological IT Aarhus University

Quelqu’un a apporté des céramiques à travers les portes de la forteresse Viking “Borgring”, qui faisait partie des forteresses circulaires, après avoir été complètement brûlée. La découverte révèle une vie après celle de la forteresse que les archéologues n’ont pas, tout d’abord, prise en compte.


Des tessons de poterie interrogent la compréhension conventionnelle des forteresses circulaires Vikings, au Danemark.

 

Au moment où beaucoup d’archéologues et d’historiens sont d’accord sur le fait que les cinq forteresses circulaires Vikings du Danemark ont probablement été construites par Harald à la dent bleue, aux environs de l’an 980 de notre ère, ils restent cependant divisés en s’interrogeant sur ses intentions.

 

Quel royaume était défendu ? Etait-ce une démonstration de pouvoir? Ou le “ciment” de la christianisation des Danois ?

 

Beaucoup d’archéologues pensent que les forteresses furent construites dans un seul but, puis ont disparues plus ou moins aussi rapidement qu'elles étaient apparues.

 

Mais, des morceaux, nouvellement découverts, de poteries en céramique trouvés dans les portes principales de l'une des cinq forteresses circulaires Vikings du Danemark, “Borgring”, sont les nouveaux défis de cette théorie.

 

Les poteries, fabriquées tout au long de la première moitié du XIe siècle,  datent celles-ci bien après la construction supposée de la forteresse. Des tessons du même type de poteries furent découverts en 2016, à la porte Est de la forteresse.

 

La découverte de céramiques à la porte Nord suggère que la découverte de l’année dernière ne fut pas une trouvaille fortuite, déclare la responsable de la fouille, Nanna Holm, qui travaille aussi comme conservatrice au Museum of Southeast Denmark.

 

Ceci suggère aussi que les forteresses servaient à différents usages tout au long de leur temps d’existence, explique Nanna Holm, qui est la directrice des fouilles.

 

“Nous devons être ouverts à la possibilité que les forteresses circulaires ne furent pas construites uniquement pour durer peu de temps, et puis disparaître complètement plus tard. Je pense que les forteresses sont plus subtiles que cela”, dit-elle.

La poterie est fortement inspirée par le style Anglais de Stamford Ware, et les dates remontent à la première moitié du XIe siècle. Crédit : Nanna Holm
La poterie est fortement inspirée par le style Anglais de Stamford Ware, et les dates remontent à la première moitié du XIe siècle. Crédit : Nanna Holm

Une vie future pour les deux  portes

 

“J’aime ça quand on découvre des choses qui contribuent à retracer l’histoire. Cela suggère que les forteresses ne devaient pas nécessairement disparaître quand elles avaient achevées leur but initial, et ceci, c’est une grande histoire”, déclare Holm.

 

Les deux portes Est et Nord semblent avoir été partiellement brûlées, mais les céramiques furent trouvées dans des couches datées après ces incendies ; signifiant que quelqu’un apporta les céramiques à l’intérieur des portes après l’incendie. Les céramiques de la porte Nord sont situées dans des couches de sol du même âge que ceux de la porte Est, indiquant que les deux sites furent occupés simultanément.

 

À la porte Est, les archéologues ont aussi trouvé des couches de carrelage, l’emplacement d’un foyer, et une trousse à outils Viking en lien avec la poterie.

 

Ceci signifie probablement que les portes ne furent pas complètement brûlées, et que quelques parties des constructions sont au moins partiellement restées debout afin que les personnes puissent circuler à l’intérieur.

 

“L’activité au niveau d’une porte pourrait juste signifier qu’il n’y a pas eu d’écroulement complet après l’incendie. Maintenant nous trouvons que la porte Nord fut aussi utilisée à la même période, ce qui suggère que les portes pourraient avoir été encore utilisées”, dit Holm.

 Les archéologues fouillant la porte nord de Borgring. Crédit : Charlotte Price Persson
Les archéologues fouillant la porte nord de Borgring. Crédit : Charlotte Price Persson

Des découvertes similaires faites au Danemark

 

La poterie est fortement inspirée d’un style Anglais connu comme celui de Stamford Ware, et les dates renvoient à la première moitié du XIe siècle.

Il n’y a seulement que quelques exemples connus de ce type de céramique en dehors de l’Angleterre pendant cette période, et cela ne se manifeste que dans les centres de pouvoir politique vikings de Lejre et Roskilde au Danemark et à Lund en Suède.

 

Les découvertes  surprirent l’archéologue et expert du style Stamford Ware, Jesper Langkilde, un conservateur du Musée de Roskilde au Danemark. Il ne fut pas impliqué dans les fouilles à Borgring.

 

“C’est passionnant, parce que nous ne connaissons seulement que quelques exemples de ce type de céramiques provenant du Danemark et de Skåne (en Suède). Cela montre qu’il y avait une activité à Borgring au début du XIe siècle, et cela suggère aussi que cette activité était quelque chose d’important”, explique Langkilde.

 

“Ce type de poterie a été associé à Knut le Grand et ses relations étroites avec l’Angleterre, aussi nous pouvons peut-être penser que ces objets signifient une présence royale ou, in fine, quelque statut le plus élevé dans la société”, dit-il.

Les céramiques ont été trouvées dans la même couche à la porte du nord comme à la porte Est. Cela signifie qu'elles proviennent de la même période. Crfédit : Nanna Holm
Les céramiques ont été trouvées dans la même couche à la porte du nord comme à la porte Est. Cela signifie qu'elles proviennent de la même période. Crfédit : Nanna Holm

Animation en 3D de la forteresse circulaire Viking de “Borgring”. La vidéo fut faite en 2014 et plusieurs découvertes ont été faites depuis cette date, et les maisons montrées dans l’animation n’ont pas été trouvées sur le site. (Video: Archaeological IT Aarhus University)


Traduit par Dominique Meyer

Publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires : 0