Un squelette médiéval retrouvé dans la Tamise et portant toujours des bottes

La découverte de ce squelette à Bermondsey a suscité un enthousiasme particulier chez les archéologues. Crédit : MOLA
La découverte de ce squelette à Bermondsey a suscité un enthousiasme particulier chez les archéologues. Crédit : MOLA

Ce n'est pas extraordinaire de trouver les restes d'un homme d'une trentaine d'années couché à plat ventre dans la boue de la Tamise. En effet, 20 à 25 suicides s'y produisent chaque année, et 15 autres personnes s'y noient par accident.

 

Mais ces restes ont quelque chose de différent. D'une part, ils sont médiévaux, on pense qu'ils remontent à la fin du XVe ou au début du XVIe siècle. Le squelette porte encore une paire de bottes en cuir.

 

Le mystérieux squelette a été découvert par le Museum of London Archaeology (MOLA) lors de fouilles effectuées à Chambers Wharf dans le quartier de Bermondsey (juste en amont de la tour de Londres), où des travaux sont en cours pour la construction du Thames Tideway Tunnel.

 

Jack Russell, responsable de l'archéologie pour Tideway, a déclaré :

 

"Le programme d'archéologie nous a permis de rassembler de nouvelles preuves très intéressantes sur la manière dont les Londoniens ont utilisé la rivière au cours de son histoire. Alors que nous travaillons à notre objectif de nettoyer la Tamise et de reconnecter Londres avec elle, il est vraiment important de reconnaître les leçons que nous pouvons tirer de découvertes importantes comme celle-ci."

 

Les archéologues fouillant le promontoire de Chambers Wharf pour la construction du tunnel Tideway. Crédit : MOLA
Les archéologues fouillant le promontoire de Chambers Wharf pour la construction du tunnel Tideway. Crédit : MOLA

Alors, qui était ce malheureux et comment s'est-il retrouvé ici ? Les bottes de bonne qualité suggèrent qu'il vivait de la rivière : peut-être un pêcheur, un marin ou un mudlark. Les profondes rainures trouvées sur les dents semblent avoir été causées par une action répétitive - "comme passer une corde entre ses dents, comme le ferait un pêcheur".

 

Les bottes auraient été un article coûteux, il est donc très peu probable que ce soit une sépulture. La position de l'homme - face contre terre, avec un bras au-dessus de la tête et l'autre replié sur le côté - ajoute de la crédibilité à l'idée qu'il s'agissait d'un accident.

 

"Ces indices pourraient suggérer qu'il est tombé ou s'est noyé, et qu'il a été rapidement recouvert par le sol qui se déplaçait avec la marée." déclare le MOLA. "Nous ne connaîtrons peut-être jamais la réponse exacte à la manière dont l'homme botté s'est retrouvé dans la rivière, mais sa mort prématurée a été une opportunité incroyable d'apprendre de lui : explorer les relations entre les habitants de Londres dans le passé et la Tamise et comment cette ressource naturelle dangereuse et puissante a été utilisée par tant de gens comme moyen de gagner sa vie. "

 


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires: 0