Une colonie viking-gaélique dans le centre de Dublin

Crédit : ACAS
Crédit : ACAS

Les archéologues ont fouillé une colonie médiévale dans le centre de Dublin, en Irlande. La partie la plus ancienne (X-XIIe siècle de notre ère) serait la périphérie de la ville de la fin de l'âge Viking (ou Viking-gaélique) et se compose de maisons avec des jardins, des rues pavées avec des bâtiments plus petits probablement pour les animaux.

 

Parmi les nombreux objets mis au jour, une dalle d'ardoise représente un homme armé d'une épée et d'un bouclier à cheval.

 

Crédit : ACAS
Crédit : ACAS

Les fouilles ont été faites à The Coombe, près de la cathédrale Saint-Patrick, dans le centre historique de Dublin. Commencées fin octobre 2017, elles ont précédé la construction d'un hôtel de 234 chambres par le groupe Hodson Bay. "Le site archéologique de Wood Quay était le centre de la ville Viking, mais c'était la banlieue", a déclaré l'archéologue Aisling Collins de Aisling Collins Archaeological Services (ACAS).

 

Collins a identifié trois couches archéologiques, datées entre la fin du Xe et le XIXe siècles. Au niveau inférieur (Xe-XIIe siècles) les restes de quatre maisons de Viking-Gaélique sont apparus, un peuple né après que les envahisseurs Viking se soient installés en Irlande et en Ecosse et se sont mêlés à la population gaélique.

 

En particulier, la découverte d'une plaque d'ardoise exceptionnelle se distingue: les incisions encore visibles représentent un homme à cheval tenant un bouclier et une épée, avec deux oiseaux autour de lui. Il y avait aussi de nombreuses chaussures en cuir du XIIe siècle, des morceaux de céramique, une cuillère et un bol en bois, une broche décorée et aussi une curieuse clé en alliage de cuivre, de style Viking et datée du XIIe siècle.

 

Crédit : ACAS
Crédit : ACAS

Dans la couche centrale, datant des XIIIe et XIVe siècle, il y avait des traces d'activité industrielle (de nombreuses cornes d'animaux, des fosses de chaux et pour le tannage des peaux) et aussi un puits en pierre. Dans une autre zone, des balances en alliage de cuivre utilisées par les marchands et une pièce d'argent du Roi Edouard ont été découvertes. Enfin, au niveau supérieur (XVIIe-XIXe siècle), il y avait des fondations de certaines maisons et d'autres signes d'activité industrielle, par exemple des fours, des caves voûtées et des zones de travail.

 

 

Le site est resté saturé d'eau depuis presque le dernier millénaire. Par conséquent, la matière organique a été très bien conservée. Toutes les découvertes seront transférées au Musée National d'Irlande, tandis que l'hôtel prévoit d'intégrer les structures archéologiques afin d'expliquer l'histoire de l'ancienne Dublin.

 


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires: 0