Une découverte unique qui pourrait changer notre perception des Romains aux Pays-Bas

Crédit : Provincie Zuid-Holland
Crédit : Provincie Zuid-Holland

Les archéologues ont trouvé un bassin de lavage en bronze unique à Rijnsburg, en Hollande méridionale. Il existe une dizaine d’exemples connus en Europe de ce type de bassin avec côtés à nervures, mais c’est le seul avec une tête d’aigle », a déclaré à la CNRC l’archéologue provincial René Proos.

 

Le bassin a été trouvé parmi les restes incinérés de trois personnes dans une tombe datant du quatrième siècle. Proos a déclaré que d’autres découvertes, telles que des peignes fabriqués dans le nord de l’Allemagne, signifiaient que les gens faisaient probablement partie d’une tribu germanique. Le bassin est antérieur aux autres objets d’environ 50 ans.

 

Le bassin a été trouvé en morceaux et il a fallu un an pour le reconstituer. La qualité de la pièce montre qu’il s’agissait probablement d’un atelier spécialisé en Italie, tandis que l’aigle pouvait indiquer qu’un officier romain de haut rang stationnait à la frontière nord de l’empire.

 

Proos a déclaré que cette découverte aurait pu être utilisée pour corrompre un chef tribal germanique : les généraux et les diplomates romains ont essayé d’acheter la loyauté des chefs locaux avec de l’or, des bijoux et des objets en bronze et en argent.

 

Les historiens ont supposé que les Romains eussent quittés les Pays-Bas au IIIe siècle. Cependant, déclare Proos, cette découverte, avec d’autres ces dix dernières années, pourrait signifier que l’armée romaine s’installa dans la région à la fin du troisième ou au début du quatrième siècle, peut-être en soudoyant les chefs locaux.

 

Le bassin est visible au Rijksmuseum of Antiquities à Leiden depuis le 4 septembre.

Crédit : Provincie Zuid-Holland
Crédit : Provincie Zuid-Holland

Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



DERNIERS ARTICLES SUR LES PAYS-BAS :

- Un trésor de 41 pièces romaines découvert aux Pays-Bas

Écrire commentaire

Commentaires: 0