La première tombe à char celtique du Pays de Galles a été découverte dans un champ du Pembrokeshire

Le sommet des roues du char en fer voit la lumière du jour pour la première fois depuis plus de 2 000 ans. Credit : Mike Smith.
Le sommet des roues du char en fer voit la lumière du jour pour la première fois depuis plus de 2 000 ans. Credit : Mike Smith.

Un site funéraire celtique, que l'on croit être d'une portée internationale, a été découvert dans un champ du Pembrokeshire par un détectoriste, a révélé le Western Telegraph. La découverte a d'abord suscité l'incrédulité des archéologues, mais on pense maintenant que c'est le premier exemple au Pays de Galles d'une tombe à char celtique.

 

Elle semble être au centre de ce que les archéologues décrivent comme une "immense" colonie celtique, plus grande que Castell Henllys et qui remonte à 2 000 ans ou plus. Le Musée national du Pays de Galles garde l'emplacement exact dans le sud du comté secret en raison de son importance.

 

Mike Smith, un membre du Pembrokeshire Prospectors, a découvert plusieurs pièces de ferronnerie celtique de l'Âge du Fer en février lorsque des inondations sur son parcours de détection habituel l'ont amené à effectuer des recherches dans une autre zone. "Ma première découverte a été une pièce de jonction de harnais pour chevaux celtique", a déclaré Mike. "Quand j'ai trouvé ça, mes amis m'ont dit que je ne pourrai pas faire mieux, mais le lendemain j'y suis retourné et j'ai trouvé le reste ..."

 

Alors que Mike creusait à environ 20 centimètres (8 pouces) dans le sol, il découvrit d’autres pièces décoratives, notamment des garnitures de bride en bronze, une broche et quelques outils. Bien qu’elles soient vertes à cause de la corrosion, les pièces en bronze étaient recouvertes d’un décor en émail rouge vif qui ne s’est pas estompé avec le temps.

Près de ses trouvailles originales, le détecteur de Mike a également enregistré la présence d'un morceau de métal de trois mètres de long profondément enterré dans le sol. Les fouilles du site ont commencé en juin, après que Mike eut contacté le Musée national du Pays de Galles à Cardiff et le Dyfed-Archaeological Trust.

 

Après avoir creusé environ 25 centimètres (10 pouces) sous les premières trouvailles de Mike, les jantes de deux roues d'un char en fer rouillé ont été découvertes.

 

Mike et l'équipe de fouilles ont vite compris que ce qu'ils avaient découvert était une tombe à char celtique, un rite funéraire dans lequel un chef est enterré avec son char et ses chevaux. Une dent de poney trouvée à côté de deux mors a permis de confirmer la découverte. Au total, 35 fragments de bronze émaillé ont été trouvés sur le terrain.

 

"C'est sans précédent", a déclaré Mike, "et sous le char se trouve l'anomalie métallique de trois mètres de long. Si ce n'est pas d'autres chars, il pourrait s'agir d'armes ou d'un trésor. »

 

Les tombes à chars ont été documentées dans toute l'Europe, mais au Royaume-Uni, ils ont principalement été isolés dans le nord-est de l'Angleterre. Cette découverte constituerait le premier exemple au Pays de Galles et pourrait relier le Pembrokeshire à une culture ancienne beaucoup plus large, avec des rites funéraires partagés.

 

 

Une petite pelleteuse fouille le champ. Credit : Mike Smith
Une petite pelleteuse fouille le champ. Credit : Mike Smith

Mike a expliqué que son premier email au Musée national, suggérant qu'il avait trouvé une tombe à char, avait été moqué au départ. « Ce que les archéologues ont dit à l'époque, c'est parce qu'il n'y avait jamais eu de découverte ici auparavant, ils n'y croyaient pas. "Le regard sur leurs visages quand ils l'ont vu, cela voulait tout dire."

 

Les travaux de prospection utilisent une technologie appelée géophysique qui cartographie les structures enfouies sous terre et a révélé un terrassement circulaire de 12 mètres autour de la sépulture, appelé fossé circulaire. Deux autres sépultures dans des fossés circulaires ont également été découvertes à proximité et un complexe de fossés, de murs et d'autres éléments ont été détectés.

 

Les chercheurs ont estimé qu’une colonie celtique immense et jusque-là inconnue avait été trouvée.

"Le champ actuel est très grand et ces découvertes se trouvent seulement dans un coin du champ, mais la colonie va également dans d'autres champs à proximité", a déclaré Mike.

 

 

Il n’existe pas d’estimation de la taille de la colonie, mais l'équipe du Musée national pense qu’elle est plus grande que celle de Castell Henllys, près de Crymych, d’une superficie d’environ 1 hectare. Après une semaine de fouilles, les travaux excavations effectués par le musée et le Dyfed Archaeological Trust, financés en partie par Cadw, ont été interrompues et le char a été recouvert car le financement des fouilles était épuisé. Les fouilles devraient reprendre l'année prochaine lorsque les fonds seront disponibles et quand le sol sera humide et moins compacté.

Mike Smith (au centre) et des fouilleurs bénévoles: John James Stoner de Sheffield, Steve Lewis, Andrew Rolfe et James Longman de Lincoln. Credit : Mike Smith
Mike Smith (au centre) et des fouilleurs bénévoles: John James Stoner de Sheffield, Steve Lewis, Andrew Rolfe et James Longman de Lincoln. Credit : Mike Smith

 

Mike craint que le site ne soit la proie de pilleurs nocturnes, des détectoristes qui pénètrent sur les sites à la nuit tombée pour voler des objets de grande valeur dans un but lucratif.

 

Un porte-parole du Musée national du Pays de Galles a déclaré que ce site était une découverte passionnante de l'Âge du Fer, qui pourrait devenir un projet plus vaste à l'avenir.

 

"L'excavation complète du site et l'analyse des découvertes devront être effectuées avant que nous puissions comprendre pleinement son importance. Le site bénéficie désormais d'une protection juridique." Ils ont ajouté : " Une fouille préliminaire du site où les objets ont été retrouvés a été réalisée conjointement par Amgueddfa Cymru et Dyfed Archaeological Trust au cours de l'été, financée en partie par Cadw. Cela a révélé d'autres découvertes importantes et passionnantes sur un site archéologique de l'âge du fer inconnu jusqu'alors. Amgueddfa Cymru travaille avec ses partenaires sur cette affaire de trésor et élabore une proposition détaillée et entièrement financée en vue d'une enquête plus approfondie. Il est prévu de développer un projet de musée plus vaste, offrant aux communautés locales la possibilité de s'impliquer dans la révélation de nouvelles histoires sur leur passé préhistorique", a-t-il ajouté.

 

Bride de poney découverte sur le terrain. Credit : Mike Smith
Bride de poney découverte sur le terrain. Credit : Mike Smith

Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

 

Suivez Archeow sur 

Partagez cet article



Écrire commentaire

Commentaires: 0