Une colonie romaine fortifiée a été retrouvée à Cumbria en Angleterre

Les restes d'une colonie extra-muros et d'une route romaine, associés au fort de Bravoniacum, ont été découverts près de Kirkby Thore, dans le Cumbria. Crédit : GUARD Archaeology Ltd
Les restes d'une colonie extra-muros et d'une route romaine, associés au fort de Bravoniacum, ont été découverts près de Kirkby Thore, dans le Cumbria. Crédit : GUARD Archaeology Ltd

Les vestiges d'une colonie associée au fort romain de Bravoniacum ont été découverts près de Kirkby Thore, dans le comté de Cumbria en Angleterre.

 

Les traces de structures ont été découvertes par GUARD Archaeology Ltd, en collaboration avec Highways England et Amey Consulting, lors de travaux d’amélioration le long de l’A66. La route suit en gros la ligne romaine reliant le North Yorkshire à la frontière nord, et le fort n’est qu’un des nombreux complexes militaires qui jalonnent son chemin.

 

Des traces d'un vicus dans cette zone sont mentionnées dans des récits antiques et ont également été identifiées par le biais de levés géophysiques et d'une petite fouille dans les années 1960, mais cette recherche moderne fournit certaines des premières preuves tangibles de l'emplacement et de la disposition de la colonie.

 

"Nous n'avons pas seulement révélé les fondations de la voie romaine", a déclaré le directeur des fouilles de GUARD, John-James Atkinson, "mais nous avons également découvert des traces de constructions en bois adjacentes, au sud-ouest du fort. Bien que le bois ait pourri depuis longtemps, la construction de ces bâtiments a laissé des trous et des fosses dans lesquels nous avons récupéré une variété de tessons de poteries romaines."

 

Ces fragments de poterie représentent un large éventail de types, y compris des exemples de beaux articles en céramique sigillée de Gaule, des amphores (qui peuvent avoir contenu du vin ou de l'huile d'olive de la Méditerranée), des objets ordinaires en Grey ware (un type de poterie faite d'une pâte grise) et des articles grossiers qui auraient été fabriqués plus localement. Les céramiques, qui s'étendent du Ier au IVe siècle de notre ère, confirment que le peuplement était contemporain du fort Bravoniacum, qui a connu une période d'occupation similaire.

 

Outre les trous de poteaux et la poterie, une tombe a été découverte au cours de la fouille. Comme il ne devrait pas être dérangé par les travaux d’amélioration, il a été laissé sur place, mais seulement après avoir été complètement étudié et échantillonné. Nous espérons que des analyses plus poussées de ces échantillons fourniront davantage d’informations sur l’inhumation et l'implantation extra-muros.

 

Source : Archaeology.co.uk - Roman fort settlement revealed in Cumbria

 


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

 


Suivez Archeow sur 

Partagez cet article




Écrire commentaire

Commentaires: 0