Les archéologues mettent au jour le coeur de la ville romaine de Philipopolis à Plovdiv en Bulgarie

Photo aérienne du théâtre antique de Plovdiv et ses Trois collines, avec le tunnel routier en dessous. Aujourd'hui, les ruines des quartiers de luxe romains se trouvent à l'extérieur du tunnel routier sous le théâtre. Crédit: Darik Plovdiv
Photo aérienne du théâtre antique de Plovdiv et ses Trois collines, avec le tunnel routier en dessous. Aujourd'hui, les ruines des quartiers de luxe romains se trouvent à l'extérieur du tunnel routier sous le théâtre. Crédit: Darik Plovdiv

Le noyau, ou «cœur» de l'ancienne ville de Philipopolis, l'actuelle Plovdiv dans le centre-sud de la Bulgarie, à l'époque de l'empire romain était composé de six quartiers de luxe dotés de bâtiments résidentiels et publics, y compris une maison close ressemblant au célèbre Lupanar de Pompéi en Italie, révèlent les archéologues.

 

Dans l'Antiquité, Plovdiv était connue sous le nom de Philipopolis, du nom du roi Philippe II de Macédoine. Après la conquête de l'ancienne Thrace par les Romains au Ier siècle de notre ère, on l'appelait également Trimontium en raison des trois collines sur lesquelles l'ancienne ville était située.

 

La ville actuelle de Plovdiv est située sur sept collines connues sous le nom de "tepeta" (du turc "tepe", un reste de la période ottomane), mais trois d'entre elles (Nebet Tepe, Dzhambaz Tepe et Taksim Tepe) étaient le lieu où la ville s'est développée dans l'Antiquité et au Moyen Âge.

 

Aujourd'hui, c'est également le lieu de la vieille ville de Plovdiv, célèbre pour son architecture datant de la Renaissance nationale bulgare (XVIIIe - XIXe siècles).

 

Philipopolis / Trimontium possédait six quartiers de luxe situés sur le versant sud des trois collines, a révélé un chercheur de longue date du patrimoine archéologique de la ville, Zheni Tankova, du musée d'archéologie de Plovdiv, dans un rapport au quotidien local Maritsa.

 

Au fil des ans, son équipe a découvert les ruines d’un temple religieux abritant de nombreuses divinités antiques, une auberge avec une taverne, des bâtiments publics et résidentiels richement décorés et ce qui semble avoir été un bordel.

 

Les six quartiers de luxe de Philipopolis / Trimontium à l’époque de l’empire romain couvraient un territoire de 7,6 décares (près de 2 acres romaines, soit 76 ares, ce qui équivaut à 7600 mètres carrés).

 

Les six quartiers de luxe de l’ancienne Philipopolis à l’époque romaine étaient situés au pied des Trois collines du vieux Plovdiv, derrière son célèbre théâtre antique. Photo: Wikipedia
Les six quartiers de luxe de l’ancienne Philipopolis à l’époque romaine étaient situés au pied des Trois collines du vieux Plovdiv, derrière son célèbre théâtre antique. Photo: Wikipedia

«Nous avons trouvé des sections de ces six quartiers résidentiels enfermés dans quatre rues: deux rues est-ouest (decumanus) et deux rues nord-sud (cardo maximus)», explique Tankova. Les premiers bâtiments des quartiers résidentiels en question ont été construits bien avant la conquête romaine de l'ancienne Thrace, dès les IVe - IIIe siècles avant notre ère, au début de l'époque hellénistique. Ils ont été habités sans interruption pendant presque un millénaire.

 

Le bâtiment le plus remarquable des quartiers situés sur les pentes sud des trois collines serait son temple de l’Antiquité, qui semble avoir servi des cultes pour un certain nombre de divinités et n’était pas dédié à un seul dieu ancien, comme c’était habituellement le cas.

 

«Nous avons trouvé le temple dans l'un des quartiers. Il n’est pas bien conservé, mais c’est le premier temple de l’Antiquité que nous ayons découvert à Plovdiv ", explique l’archéologue. «Ce qui est plus important dans ce cas-ci, c'est qu'il a été dédié à de nombreuses divinités, pas à une seule. C'est un vrai Panthéon, le Panthéon de l'ancienne Philipopolis", ajoute-t-elle.

 

Les archéologues ont trouvé sur place un large éventail de marbres, de figurines en terre cuite et des figurines représentant de nombreuses divinités vénérées par les Thraces, les Romains et les Grecs, ainsi que par d’autres peuples anciens comme les Phrygiens et les Perses - y compris la déesse mère, Attis, et Mithra.

 

«En plus des plus de 600 fragments de terre cuite, nous avons trouvé environ 300 lampes en argile. Il est curieux qu’elles aient à peine été utilisées, mais que toutes avaient les poignées cassées", révèle Tankova.

 

Tous les artefacts en terre cuite semblent avoir été fabriqués localement dans des ateliers autour de Philipopolis; un de ces ateliers a été découvert lors de fouilles archéologiques dans l'actuelle rue Léonard de Vinci de Plovdiv.

 

 

Un autre bâtiment fascinant des quartiers résidentiels de luxe de Philipopolis est un bâtiment privé du IIIe - IVe siècle de notre ère, qui semble avoir été une auberge avec une taverne. Les archéologues y ont trouvé près d'une douzaine de grands pithos, de grands vases en céramique utilisés comme récipients de stockage, pour les céréales ainsi que des récipients pour la cuisson et la consommation, des amphores pour l'huile d'olive et le vin, ainsi que des foyers.

Tunnel routier sous le théâtre antique de Plovdiv. Les quartiers de luxe romains mis au jour par les archéologues de Plovdiv sont situés à gauche de la rue (à droite en cas de sortie du tunnel). Crédit: Municipalité de Plovdiv
Tunnel routier sous le théâtre antique de Plovdiv. Les quartiers de luxe romains mis au jour par les archéologues de Plovdiv sont situés à gauche de la rue (à droite en cas de sortie du tunnel). Crédit: Municipalité de Plovdiv

L'auberge avait également un boudoir, une chambre privée pour les femmes, les archéologues émettent cette hypothèse à en juger par les objets ainsi découverts, tels que des aiguilles en os et une statuette en bronze représentant un buste de femme.

 

Près de l'auberge, il y avait ce qui semble être une maison de passe de l'époque romaine semblable au Lupanar de la ville romaine de Pompéi dans le sud de l'Italie.

 

«Ce bâtiment plutôt solennel avec son intérieur riche, ses décorations murales en relief et ses belles peintures murales a probablement appartenu à un citoyen éminent de Philipopolis», explique Tankova. Elle a qualifié le bordel des quartiers de luxe de Philipopolis de «maison de la courtisane».

 

«Il y a une entrée directement sur la rue, une mauvaise maçonnerie de brique, des pierres effritées et du mortier qui indiquent quelque chose de plus spécial. Nous pourrions parler d'un lieu de repos, après avoir pris le bain. Nous ne connaissons un tel arrangement qu'à Pompéi: avec une entrée de rue, un lit en maçonnerie et des peintures murales. Mais à Pompéi, le bâtiment a environ deux siècles de plus ", explique l’archéologue à propos du prétendu bordel de la Rome antique.

 

Au cours de fouilles en 2012, l'archéologue de Plovdiv a également découvert une figurine en argile en forme de phallus datant du IIe - IIIe siècle de notre ère. Le but exact de la figurine, cependant, reste flou, avec des hypothèses incluant un symbole rituel de la fertilité.

 

En raison de précédentes fouilles effectuées sur la colline de Nebet Tepe dans les années 1970, Plovdiv avait pour titre " la plus vieille ville d'Europe " (et la sixième ville la plus ancienne au monde, selon un classement du Daily Telegraph).

 

Cependant, les dernières fouilles de l'ancienne forteresse thrace et romaine de Nebet Tepe ont révélé des problèmes avec des recherches archéologiques antérieures qui jettent un doute sur le fait de savoir si Plovdiv était effectivement la plus vieille ville d'Europe, sans toutefois nier la valeur historique, archéologique et culturelle du site.

 

Des découvertes préhistoriques, antiques et médiévales continuent de surgir à Plovdiv, car le vaste patrimoine culturel de la ville fait toujours l'objet de recherches. Lors de fouilles archéologiques effectuées en 2018 à Plovdiv, les archéologues ont découvert un arc de triomphe romain datant du Ier siècle de notre ère. Ils ont retrouvé des traces de l'invasion des Goths dans l'empire romain en 251 de notre ère lors de fouilles de sauvetage dans l'Odéon de la ville antique

 

Une tombe romaine de la nécropole occidentale de Philipopolis a été exhumée par accident sur le campus de l'Université de médecine de Plovdiv; près de l'église Sainte-Marie (Marguerite d'Antioche) une équipe d'archéologues a découvert une ancienne inscription datant de 303 de notre ère glorifiant l'empereur romain Dioclétien (284-305 ap. J.-C.) après avoir introduit le célèbre système de gouvernement Tétrarchie dans le Empire romain. C'est également sur ce même site que l'équipe d'archéologues a retrouvé une très rare pièce de poterie de l'Égypte médiévale dans un bâtiment médiéval richement décoré.

 

 

Source : Archaeologyinbulgaria.com - 6 Luxury quarters with brothel like Pompeii's lupanar formed 'heart' of roman city Philipopolis in Bulgaria's Plovdiv


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

 


Suivez Archeow sur 

Partagez cet article




Écrire commentaire

Commentaires: 0