Une cargaison de tuiles romaines retrouvée en Espagne

Credit : Sebastià Munar / Conseil de Majorque
Credit : Sebastià Munar / Conseil de Majorque

Des archéologues sous-marins ont découvert les restes d'un navire de commerce du Ier-IIe siècle de notre ère dans les eaux de Majorque, en Espagne. La cargaison - tuiles et autres matériaux de construction - n’a jamais atteint sa destination car le navire a probablement été surpris par une tempête et s’est écrasé sur les rochers près de la côte.

 

La découverte a eu lieu dans le nord de l'île de Majorque, entre Cala Castell et le port de Pollença, grâce au projet Charte d'Archéologie Sous-marine que le Conseil Insulaire de Majorque a lancé en 2018. L'un des responsables, l'archéologue sous-marin Sebastià Munar, avait expliqué que Majorque avait été choisie comme point de départ pour sa position privilégiée, au centre des routes maritimes de l’Antiquité. En cas de mauvais temps, ses eaux étaient dangereuses et les naufrages plus fréquents. L'épave découverte est la première avec ce type de cargaison à être documentée sur l'île.

 

Credit : Sebastià Munar / Conseil de Majorque
Credit : Sebastià Munar / Conseil de Majorque

"Les vestiges archéologiques se trouvent à 15 mètres de profondeur sur un fond de sable et de posidonies, le long des hautes falaises de la Sierra de Tramontana", explique Munar au National Geographic. "Il est probable que le navire romain ait été pris dans une tempête. Il y avait une sorte de problème et il a fini par s'écraser sur les rochers de la côte ». Jusqu'à présent, les archéologues n'ont découvert que les restes de la cargaison mais, dit Munar, "les éléments en bois du navire pourraient toujours être enterrés sous le sable et les plantes marines". Les tuiles sont très caractéristiques du monde romain et étaient plates ou incurvées. "Les Romains ont combiné ces deux types de tuiles pour construire les toits des bâtiments", affirme l'archéologue Munar.

 

Où allait le bateau romain et où était destinée la cargaison ? S'agissait-il d'un navire de cabotage ou s'est-il déplacé le long de la côte sans pénétrer dans les eaux profondes ? À l'heure actuelle, il y a de nombreuses inconnues : "Nous savons seulement de source orale que quelques découvertes archéologiques ont eu lieu dans cette zone de la côte. Nous devrons procéder à de nouvelles enquêtes et étudier attentivement le matériel", a déclaré Munar. "Comme le recommande la Convention de l'UNESCO sur la protection du patrimoine culturel subaquatique, nous accorderons la priorité à la conservation in situ des découvertes archéologiques. Le Conseil de Majorque et la Garde civile ont élaboré un plan de surveillance visant à garantir la conservation des vestiges et à prévenir les pillages éventuels ".

 

En plus de la cargaison romaine, l’équipe a également découvert les restes d’un bateau moderne et une grande quantité de fragments de céramique dispersés sur 20 sites.

Source : Ilfattostorico.com - Un carico di tegole romane


Traduit et publié par Marion Juglin

 

 

 


Suivez Archeow sur 

Partagez cet article




Écrire commentaire

Commentaires: 0